La presqu’île de Sainte-Marguerite, la perle du Pays des Abers, nord Finistère, Bretagne

23 janvier 2008

La presqu’île de Sainte-Marguerite est réputée pour ses dunes sauvages, mais aussi pour ses nombreuses plages. De multiples petites criques permettent de toujours trouver un endroit à l’abri du vent. Sainte-Marguerite est un hymne vivant à l’Océan, un coin de nature au bout du monde, avec ses côtes découpées et préservées, chacun y trouvera la plage de sable fin ou la petite anse bien abritée de son choix pour savourer une pause marine avec une vue splendide, tantôt sur le large, tantôt sur tous ces îlots qui restent accessibles selon le rythme des marées.

aberbenoit.jpg     aberbenoit2.jpg    plagesstemargueriteouest.jpg

cotesauvage.jpg     cotesauvage2.jpg    s7000407.jpg

La presqu’île de Sainte-Marguerite se ne trouve pas loin de Lannilis. En fait, en se dirigeant vers la mer au départ de Lannilis, on passera la petite ville de Landéda ou, par la côte, le nouveau port en eaux profondes de l’Aber Wrach, pour finalement arriver à la presqu’île de Sainte-Marguerite.
Les loisirs autour de Landéda, Lannilis et Sainte-Marguerite sont « rois »! Randonnée à pied, à cheval, à vélo, pêche en rivière, pêche en mer, pêche à pied, promenade en mer, cerf-volant, char à voile, planche à voile, kite surf, kayak, canoë de mer, aviron de mer et plongée.

cerfvolant2.jpg     kitesurf2.jpg     voile3.jpg

Chambres-d’hotes-Lannilis

4 janvier 2008

Le nord Finistère en Bretagne vous accueille et vous héberge dans de nombreux établissements. Ker Triskell est un de ces établissements et se trouve à Lannilis, dans le nord Finistère, à 25 kms au nord de Brest. Le département est aussi appelé « Penn ar Bed », en breton, comprenez « bout du monde ». Le nord Finistère est entaillé par d’incroyables estuaires, qui entrent de plusieurs kilomètres à l’intérieur des terres: l’aber Benoit, l’aber Wrach et l’aber Ildut. Ils ont donné leur nom à la région: le Pays des Abers.  

 Aber est un mot spécifiquement celtique désignant une vallée creusée par un petit fleuve et envahie profondément par la mer. En bref: une embouchure d’une rivière soumise aux fluctuations des marées.

Il faut s’y balader au gré des criques, des déchirures du litoral et des charmantes localités, comme Landéda,  qui s’y sont installées: à chaque pas, on se heurte à la mer, imbriquée à la terre encore plus étroitement là que partout ailleurs. Et là où on ne la voit pas, on en sent les effluves. L’ile Vierge, au nord de l’Aber Wrach, et son phare immense qui annonce la Manche, peut servir de point de repere. Six kilometres plus a l’est se trouve Lannilis. Cette petite ville avec ces maisons colorées fait partie du Pays des Abers et est bordée au nord par l’Aber Wrach et au sud par l’Aber Benoît.

Le port de Lannilis, le port de Paluden est situé sur la rive gauche de l’Aber Wrach. C’est un port à marée, ce qui limite l’accès des navires à certaines heures. L’activité de plaisance, prenant une place de plus en plus importante le long de la rivière, avec un nombre croissant de points d’amarrage. Les environs offrent des sites exceptionnels. Ker Triskell se trouve presque dans le centre de Lannilis, deux kilometre du port de Paluden. Cette petite ville vous promet un séjour calme, relaxant, pendant lequel vous pourrez admirer la beauté de notre littoral. De nombreuses activités, et festivités vous attendent: voile, pêche à pied, farniente,  balades, équitation, plongée, initiation aux danses bretonnes, soirées à thèmes, randonnées…

Chez Triskell (Ker Triskell)  vous trouverez des chambres d’hôtes.

letriskell1.jpg  p1010118.jpg  p1010105.jpg 

Emma et Kees vous accueilleront au coeur de Lannilis où vous découvrirez l’art de vivre du Pays des Abers. Vous visiterez la région autour de Lannilis avec ses ports de pêche, ports de plaisance et ses sites culturels. Visitez notre site http://kertriskell.unblog.fr (ou en cliquant sur le lien « Chambres d’hotes Triskell) pour plus d’information sur Kertriskell et la région.

Des tempêtes dans le Nord-Finistère

4 janvier 2008

Et pas seulement en été, mais aussi en hiver ça vaut la peine de rendre une visite à la côte sauvage et d’admirer la beauté de notre littoral pendant une tempête. La première collection de photos sont du 9 Décembre 2007, prises à côté de Lilia, à quelques kilomètres de Lannilis.

tempete002.jpg    tempete003.jpg    tempete004.jpg

tempete007.jpg    tempete005.jpg    tempete006.jpg    

tempete2007120.jpg    tempete2007121.jpg    tempete2007136.jpg

tempete2007127.jpg    tempete2007128.jpg    tempete2007132.jpg

tempete2007134.jpg    tempete2007135.jpg    tempete2007119.jpg

tempete008.jpg    tempete009.jpg    tempete010.jpg

tempete017.jpg    tempete019.jpg    tempete020.jpg

tempete021.jpg    tempete025.jpg    tempete014.jpg

tempete028.jpg    tempete015.jpg    tempete033.jpg

tempete027.jpg    tempete011.jpg    tempete012.jpg

tempete031.jpg    tempete032.jpg    tempete2007134.jpg

tempete036.jpg    tempete037.jpg    tempete039.jpg

tempete042.jpg    tempete041.jpg    tempete040.jpg

tempete034.jpg    tempete029.jpg    tempete044.jpg

 

La deuxième collection de photos sont du 10 Mars 2008, prises à marrée basse, à la embouchure de l’Aber Wrac’h, Landéda, quelques kilomètres de Lannilis

s7002084.jpg    p1010275.jpg    p1010092.jpg

p1010106.jpg    p1010265.jpg    p1010270.jpg

p1010088.jpg    p1010085.jpg    p1010084.jpg

p1010083.jpg    p1010082.jpg    p1010081.jpg